André Tosel, invité des Amis de l’Humanité

le 10 avril prochain, à 15 heures, à la Maison de la poésie (*)

Professeur émérite à l’université de Nice Sophia-Antipolis, après avoir enseigné à Besançon et à la Sorbonne, André Tosel est l’un des historiens les plus éminents de la pensée politique moderne. Son enseignement, ses essais sur Spinoza, Kant, Hegel, Marx, Gramsci, Lukacs développent une approche critique radicale des théories et croyances libérales de la démocratie, comme des expériences révolutionnaires des XIXe et XXe siècles. Dans ses travaux récents, il s’efforce de défricher la teneur philosophique de la mondialisation capitaliste, cet « abîme », dit-il, de décivilisation totalitaire et de « liquéfaction » de l’humain. Lecteur passionné de Jaurès, Tosel souligne l’actualité de cette grande synthèse humaniste jaurésienne qui se donne pour tâche de surmonter les ruptures de la violence sociale dans une unité supérieure, un « bien commun » qui n’existe pas encore  : le projet de reciviliser la société.

(*) Passage Molière, 157, rue Saint-Martin 75010. Entrée 5 euros. Réservations au 01 44 54 53 00. nagora